Laval Conférence : quand la science préserve les œuvres d’art

05/10/2015 à 11:09 par sophiebouchet

La science sert aussi à conserver les œuvres d’art.  Dimanche 11 octobre, Anthoinette Le Falher, directrice du musée du Vieux-Château dévoilera les secrets des méthodes de conservation lors d’une conférence.
Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour préserver les œuvres. « D’abord, il y a les conditions climatiques de stockage », note la directrice du musée. « L’humidité peut dégrader les œuvres ainsi que le soleil, qui peut abîmer le papier ». Température comprise entre 18 et 25°, taux d’humidité de 60%… Dans une situation idéale, les lieux de conservation sont dotés d’hydromètres et de systèmes de chauffage, circulation de l’air, régulant ces paramètres.
Les conservateurs de musée prennent également garde aux « conditions de conditionnement : le mobilier qui sert à stocker les œuvres ». Enfin, ils manipulent avec précaution les objets. « On ne prend jamais une tasse par l’anse, mais à deux mains, au cas où l’anse serait fragilisée », donne pour exemple Antoinette Le Falher.
À Laval, les réserves comptent entre 25 000 et 30 000 objets, dont 5 000 œuvres d’art naïf. La collection Beaux-arts, installée à Saint-Julien est en danger. « Notre problématique à Laval concerne le taux d’humidité, qui engendre des moisissures. Les spores se développent. »
La Ville projette de lancer un chantier de décontamination avant le déménagement des réserves, probablement au quartier Ferrié.

Au programme de la fête de la science : www.cotelaval.fr/alimentation-et-climat-animent-la-fete-de-la-science_5816/

Dimanche 11 octobre à 15h30 au musée du Vieux-Château.
Rens : 02 53 74 12 30 Gratuit

Laval, 53

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine