Laval Folle journée 2017 : la danse à l’honneur

Du 27 au 29 janvier 2017, la Folle journée revient pour la 13e année consécutive à Laval. Thème : « le rythme des peuples ».

09/12/2016 à 14:59 par Administrateur

La Folle journée, c’est 23 concerts à Laval dont 12 sont assurés par des ensembles locaux.
La Folle journée, c’est 23 concerts à Laval dont 12 sont assurés par des ensembles locaux.

D’année en année, le succès grandissant de la Folle journée de Nantes en région des Pays de la Loire confirme l’engouement d’un public toujours plus nombreux pour (re)découvrir des chefs-d’œuvres de la musique classique et contemporaine et partager des moments d’émotions avec de grands artistes.

« Le public lavallois est extrêmement fidèle et curieux », souligne René Martin, directeur artistique. À titre d’exemple, plus de 2 000 spectateurs ont assisté en 2016 à la Folle journée à Laval. « Le format (45 minutes par concert) et les tarifs attractifs rendent ce travail exigeant accessible à tous », ajoute René Martin.

Cette année, les concerts sont pour toute la famille. On peut y venir avec ses enfants, ses grands-parents.

Le programme

Vendredi 27 janvier : la Folle journée démarre à 19h à l’Avant-scène avec un concert des Classes à horaires aménagés du collège Jacques-Monod, où musiques irlandaises, bretonnes ou sud-américaines se succèdent. À 20h30, le Théâtre accueille Richard Galliano et son Sextet.

Richard Galliano participe depuis trois ans à la Folle journée. Il adore cette nouvelle rencontre avec le public.

Samedi 28 janvier : dans la matinée, les concerts de l’Orchestre d’harmonie d’Andouillé (à 10h15) et de l’Orchestre symphonique de Haute-Mayenne (11h45) seront entrecoupés par une conférence de Claire Paolacci sur le thème des « Ballets russes » (à 11h à la Rotonde du Théâtre).

Les festivités reprendront dès 13h30, toujours au Théâtre, avec le Trio Owon, « l’addition de trois grands solistes » : Olivier Charlier au violon, Sung-Won Yang au violoncelle et Emmanuel Strosser au piano ; qui reprendront l’une des œuvres phares de Tchaïkovsky.

Autre temps fort de cet après-midi musical : à 15h, la représentation du violoniste tchèque Pavel Sporcl, accompagné de son ensemble Gipsy Way. René Martin l’assure : « le public aura envie de danser après avoir entendu cet ensemble jubilatoire ». À 16h30, les 24 chanteurs de l’Ensemble vocal de Lausanne s’attaqueront à l’œuvre de Brahms. À 20h30, l’Orchestre national de Lettonie, qui participe pour la première fois à la Folle journée, donnera une interprétation émouvante et nostalgique des danses de Brahms, Dvorak, Grieg…

Dimanche 29 janvier : la journée débutera dès 10h30 au Théâtre et verra jouer, quasi sans discontinuité, 12 artistes, ensembles et orchestres. À ne pas manquer : à 17h, le concert de Romain Leleu, trompettiste français, nommé aux Victoires de la musique l’an dernier ; à 18h celui d’adONF, selon René Martin « le meilleur ensemble de percussions qu’on peut entendre aujourd’hui en France ». La Folle journée se clôturera à 19h30 au Théâtre par un concert de l’Orchestre national des Pays de la Loire.

Rens / Résa : Le Théâtre (rue de la Paix, Laval). Du mardi au vendredi 10h-18h, le samedi 10h-13h et 14h-17h.
Tél. : 02 43 49 86 30 – letheatre.billetterie@laval.fr
Ouverture de la billetterie le samedi 7 janvier à 9h.
Tarifs : 2 à 14 euros par concert

53000 Laval

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine