»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Changé La nuit la plus longue pour le film le plus court

Samedi 17 décembre, l’APCV de Changé organise « la nuit du court », une nuit consacrée au court-métrage. 3h45 de projection, en libre accès, mettront à l’honneur ce format.

28/11/2016 à 16:55 par Administrateur

Pierre Bouron (à gauche) et Yann Guibert (à droite) de l’APCVC ont sélectionné les courts métrages qui seront diffusés lors de cette nuit.
Pierre Bouron (à gauche) et Yann Guibert (à droite) de l’APCVC ont sélectionné les courts métrages qui seront diffusés lors de cette nuit.

La fête du court métrage est un événement national gratuit. Elle se déroule chaque année aux alentours du 21 décembre, autrement dit du solstice d’hiver. La plus longue nuit de l’année est ainsi consacrée au film le plus court : le court métrage.

À proximité de Laval, l’APCVC (Ateliers Photo Ciné Vidéo) de Changé est le seul organisme à proposer de célébrer cette fête. Yann Guibert et Pierre Bouron ont sélectionné pour les cinéphiles de l’agglomération lavalloise (et plus généralement du département) une quinzaine de films au genre et à la nationalité variés. « Ce qui nous a plu, c’est cette diversité », relate Yann Guibert.

17 courts métrages, 3h45 de film

La nuit du court sera divisée en quatre parties : « En attendant l’hiver », une sélection de courts films d’animation pour un public jeune, à partir de 3 ans ; « La Fémis fête ses 30 ans », comptant quatre films réalisés par les étudiants de la fameuse école nationale supérieure des métiers de l’image et du son ; « Festival international de Clermont-Ferrand », avec cinq courts métrages récemment présentés au festival éponyme ; et trois films choisis librement, TGV, Première séance, I follow you.

Début des festivités à 20 heures à l’atelier des arts vivants.

Entre chacune de ces quatre parties, il y aura un entracte, propice à la discussion. Le but, pour nous est aussi d’échanger avec le public, de savoir ce que les gens en pensent. C’est l’occasion de parler du cinéma, plus largement.

Objectif : diffusion

« L’APCVC a pour objectif d’apprendre à faire du montage vidéo, d’accompagner et de soutenir l’écriture cinématographique. Notre mission, c’est aussi la diffusion », rappelle Yann Guibert. Bien que l’APCVC ait dû mettre un terme à son ciné-club (après quatre années d’existence), l’association poursuit son objectif de diffusion à travers des manifestations différentes et ponctuelles, la nuit du court notamment, sans compter sa participation au festival des Reflets, le 3 mars prochain.

Nous avons toujours à cœur de faire connaître un cinéma particulier, du cinéma d’auteur.

La nuit du court – Samedi 17 décembre, à partir de 20h à l’atelier des arts vivants (Changé).
Durée : 3h45 sans les entractes. Gratuit.

00000 Changé

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine