Laval Laval Virtual : robots humains et lévitation !

La 16e édition du Salon Laval Virtual aura lieu du 9 au 13 avril à la salle polyvalente.

07/04/2014 à 11:52 par sophiebouchet

Virtualizer2.jpg
Le virtualizer

Du 9 au 13 avril, les pointures de la réalité virtuelle s’installeront à la salle polyvalente pour la 16e édition de Laval Virtual. Du mercredi au vendredi, le Salon sera réservé aux professionnels. Mais le samedi et dimanche, le grand public pourra découvrir les dernières innovations. Nouveauté cette année : 1000m2 supplémentaires, dans un nouveau chapiteau qui sera installé devant la salle polyvalente. Environ 130 exposants sont attendus, soit une vingtaine de plus que l’année dernière.
Des ingénieurs et des inventeurs viennent du monde entier, du Japon ou encore des Etats-Unis pour faire découvrir leurs dernières trouvailles. Des géants du secteur seront aussi présents comme
Microsoft  qui animera une conférence, ou Metaio, leader mondial de la réalité augmentée. Pour la première fois cette année, un appel à projet a été lancé, pour offrir un espace de visibilité à quatorze start-up. Elles seront installées sur la start-up area.

Un robot émotionnel


Parmi eux, il sera possible de rencontrer David Hanson. Cet américain réalise le design de robots. Il est aussi consultant pour Walt Disney. Cette année, il apportera un robot ressemblant à un être humain – l’auteur de science-fiction Philip K.Dick en l’occurrence – qui bouge et fait la conversation. « David Hanson est le premier à réaliser un robot humanoïde aussi abouti. Le public pourra lui parler et la machine est capable de répondre », explique Laurent Chrétien. Le robot imite les comportements humains dans sa façon de se tenir. David Hanson a aussi réalisé un robot à l’effigie d’Einstein.

philip-k-dick-hanson.jpg

Une expérience de lévitation


Des chercheurs japonais ont mis au point un dispositif de lévitation. Une petit caillou se meut en apesanteur, soulevée par des ondes sonores. La musique qui fait léviter les objets : le concept n’est pas banal.  Et il ne s’agit pas de virtuel. « La lévitation se produit avec les ultra sons », confirme Laurent Chrétien. Le projet se nomme Lapillus bug. Les chercheurs seront présents pour effectuer les démonstrations. « Ils sont déjà venus à Laval Virtual. Ce sont les mêmes qui avaient présenté Colloidal display. »

Eon Reality
Une entreprise américaine de réalité virtuelle s’implante cette année à Laval. Eon Reality, dont une partie du travail est orienté vers l’éducatif et le divertissement, présentera ses projets. La société travaille notamment sur le domaine du sport. « Elle travaille sur les tactiques collectives dans le football américain notamment. »

Powder box

pict2.jpg

Autre innovation, une boite qui fait de la musique. Mais il ne s’agit pas de tourner une manivelle pour produire de la musique, mais il s’agit « d’un nouvel instrument de musique avec des capteurs. La musique produite avec ces capteurs permet de modifier des sample et tout est enregistré dans la boite », explique Laurent Chrétien. Cette trouvaille est incubée à Laval.

Des lunettes de réalité augmentée
Google glass a un pendant français : Optinvent. « C’est le concurrent le plus avancé des Google glass », indique Laurent Chrétien. Des informations peuvent se superposer à la réalité à travers cet écran, et l’on peut écouter de la musique.

Oculus Rift et Virtualizer
Il y a de la nouveauté aussi du côté des jeux-vidéo avec l’Oculus rift. Très attendu, ce casque permet d’évoluer dans le jeu comme dans la vraie vie.  Le virtualizer permet de capter les mouvements du corps. « On se déplace physiquement plutôt qu’avec des manettes. On avance en marchant sur un tapis », explique Laurent Chrétien.

Virtualizer3.jpg
Le virtualizer

Projet Abyss
Ce projet permet de découvrir les profondeurs des océans en pilotant un sous-marin. L’utilisateur se retrouve aux commandes d’un sous-marin, avec exactement les mêmes sensations que dans la réalité. À l’aide d’un levier, il pourra accélérer, ralentir, tourner pour éviter les obstacles, lutter contre les courants, ressentir les vibrations… Pour rendre cette expérience ludique, il pourra participer à un déminage sous-marin ou encore à une chasse au trésor.

Familink


Plus besoins de se battre pour choisir le programme télé. Ces lunettes interactives permettent de visionner un contenu différent de celui de la personne assise à côté de soi, et ce sur le même écran. La famille peut ainsi se retrouver dans le salon à regarder la télévision, même si ses membres ne veulent pas forcément partager le même programme. Elles sont mises au point grâce à une technologie d’imagerie multiplex.

Des objets futuristes
La réalité (virtuelle) rejoint-elle la science-fiction ? La réponse est positive selon Laurent Chrétien qui toutefois ne saurait dire qui des écrivains ou des scientifiques a mené à cette convergence. « Les visions qu’ont pu avoir certains écrivains ont orienté la recherche. En même temps, les scientifiques qui avaient travaillé sur ces sujets leur avaient donné des idées. C’est un cercle vertueux. » Dans ce questionnement, la présence virtuelle, du romancier de SF Philip K.Dick (auteur de Minority Report), semble adresser un clin d’oeil au Salon.

Laval Virtual en chiffres
Chaque année, Laval Virtual accueille près de 15 000 visiteurs. Cette année, 40 pays sont représentés. Le Salon s’étend sur 4 000 m2. Il accueille près de 130 exposants. Un record comparé aux autres années. Une amélioration rendue possible par la mise en place d’un chapiteau de 1000m2 à l’entrée de la salle polyvalente. « L’année dernière, nous avions dû refuser du monde », indique Laurent Chrétien.

Informations pratiques
Le Salon est ouvert au grand public les samedi 12 et dimanche 13 avril (événement ouvert au grand public).
Tarifs : 7 euros pour les adultes. Réduit (moins de 18 ans, étudiants et demandeurs d’emploi) : 5 euros.  Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans
Horaires : samedi : 9h – 18h et dimanche : 9h -17h
Du mercredi 9 au vendredi 11 avril (journées réservées aux professionnels) : Entrée gratuite sur pré-inscription sur le site internet, 50 euros sur place.
Horaires : mercredi : 10h – 18h; jeudi : 9h – 18h; vendredi : 9h -16h.

Laval, 53

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine