Laval Nikonimo croque les premiers romans

Nikonimo, alias Nicolas Monnier, s'est prêté au jeu cette année pour réaliser des dessins illustrant les quatorze romans des auteurs présents.

16/04/2014 à 12:01 par sophiebouchet

IMG_5515.jpg

Nikonimo, alias Nicolas Monnier, s’est prêté au jeu cette année pour réaliser des dessins illustrant les quatorze romans des auteurs présents. C’est la première fois que Lecture en tête lance cette initiative. Les oeuvres seront exposées dans le chapiteau, place de la Trémoille, samedi 19 et dimanche 20 avril.

“Je lis tous les livres, puis je construis le dessin dans ma tête. Parfois, je cherche de la documentation sur des lieux ou des personnages. Puis je dessine. » Depuis le mois d’octobre, Nicolas Monnier, âgé d’une soixantaine d’années, s’attèle à la tâche. Il s’est remis à la lecture de romans, – il avait laissé ce genre de lecture de côté depuis quelques années – et croque assidûment les récits. Dessinateur humoristique, il ne s’attendait pas à trouver des textes aussi sombres. « La sélection n’est pas très gaie », commente-t-il. Mais optimiste dans l’âme, il s’attache à apporter une touche lumineuse à chaque ouvrage. Une scène, une phrase, une impression, lui suffit souvent pour lancer son crayon dans l’illustration. Il joue quelquefois de symboles pour rappeler des éléments centraux des romans, et représente des scènes apaisées. « Pour le Roman de Boddah, d’Héloïse Guay de Bellisen, sur Kurt Cobain, j’ai choisi de représenter le chanteur et le personnage qu’il s’est inventé, tel un Jimini Cricket », raconte le dessinateur. Il joue de parallèles. « Un détail du Potentiel du sinistre m’a fait penser à James Bond. » Même les sombres histoires de meurtres comme « La petite fille monstre » sont adoucies dans ses dessins. « J’ai choisi de retenir l’idée de la petite fille née de la neige de Yougoslavie. »
Au crayon de couleur
Le dessinateur a longtemps travaillé comme psychologue. A côté, il a toujours aimé dessiner. Ses oeuvres ont trouvé leur place pour les Amis du Vieux Laval, dans des journaux locaux ou satiriques, et même au Nouvel Observateur, une fois. Ses peintures ont déjà été exposées à la galerie AAA et il a expérimenté de nombreuses techniques. Pour le festival du Premier roman, il a choisi le crayon de couleur.
L’idée d’illustrer les romans a émergé d’une simple conversation. « J’avais évoqué cette idée avec une amie de l’association. Puis, elle m’a recontacté en me disant que Lecture en tête avait accepté. Je ne m’y attendais pas. Je me suis dit : « eh bien, moi qui lit lentement ! »
Malgré les thèmes peu joyeux de nombreux romans, il dit avoir apprécié chaque lecture. « Chacun m’a plu à sa manière. »

Mr. Ho, dessiné par Nikonimo
Mr. Ho, dessiné par Nikonimo


Les dessins de Nikonimo :

http://lavalculture.wordpress.com/tag/nikonimo/

http://cadelac.tumblr.com/

http://lavalche.tumblr.com/

Laval, 53

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine