Laval Projets de la ville : la municipalité fait le point

Hier, la nouvelle municipalité a fait le point sur les projets.

02/09/2014 à 18:12 par sophiebouchet

La rénovation complète du Château-neuf n'est pas à l'ordre du jour.
La rénovation complète du Château-neuf n'est pas à l'ordre du jour.

Pas de rénovation complète pour le Château-neuf
Dans l’immédiat, le Château-neuf ne sera pas entièrement rénové. ” Nous ne sommes pas capables de réaliser l’aménagement complet actuellement. Il faudrait 20 à 25 millions d’euros”, indique le maire. Seule une partie sera remise en état. L’objectif est d’y installer l’office de tourisme et peut-être un café. Un chantier déjà d’envergure car l’intérieur est dans un état ” que l’extérieur ne laisse pas supposer. C’est un décor de théâtre. Si on retire les étais, tout s’écroule”.

Des enseignes nationales à Laval
Quid du bâtiment de l’office de tourisme s’il déménage au Château-neuf ? Le vieux thème des enseignes nationales devant s’installer à Laval est de nouveau abordé. Les rumeurs vont bon train sur les noms des entreprises, mais le maire ne souhaite pas les confirmer. En revanche, il se montre confiant quant à l’installation de deux enseignes. “Ce n’est pas signé mais ça pourrait aller très vite”. L’implantation au 1, rue du Vieux-Saint-Louis a été choisie dans le cadre de la “redynamisation de la place du 11-Novembre”. La Poste devrait alors déménager. “ J’ai bon espoir que tout cela se reconfigure”, glisse François Zocchetto à ce sujet. Une installation de magasin est aussi envisagée au rez-de-chaussée de la Médiapole, dont le loyer est pris en charge par la ville en attendant de trouver un locataire. Ce choix, contesté par la municipalité actuelle pour son coût, a été opéré dans le cadre du sauvetage de la librairie Chapitre, devenue Corneille.

L’îlot rue du Val de Mayenne pourrait aussi voir le jour. ” Ce serait un projet à plusieurs facettes. Il n’y aurait pas simplement des logements ou des enseignes.”

Pôle culturel Saint-Julien

IMG_4728.JPG

La décision est claire. ” Le pôle culturel de Saint-Julien ne se fera pas”, indique François Zocchetto. La raison ? Son coût trop élevé. ” Si vous trouvez 35 millions d’euros, on pourrait peut-être le faire”. La nouvelle municipalité préfère s’appuyer sur les services déjà existants. Elle en renforcera tout de même certains. ” Les ateliers d’artistes seront développés. Nous avons aussi besoin d’un nouveau conservatoire de musique.” La caserne Corbineau, qui l’abrite actuellement, n’est en effet plus adaptée. Cette infrastructure devait s’implanter à Saint-Julien, selon le plan prévu par l’ancienne municipalité, mais son avenir change. “Il vaut mieux construire que bricoler”, affirme François Zocchetto. Certaines parties du site du Saint-Julien ne sont en effet pas en bon état et voient proliférer la mérule. Toutefois, le bâtiment n’est pas abandonné. “ C’est un site intéressant que l’on pourrait envisager en logements, notamment résidentiels. La partie le long des quais pourrait être réaménagée “, suggère le maire.

Quartier Ferrié et cité de la réalité virtuelle

visuel de l'ancien projet la cité de réalité virtuelle. Crédit photo : agence Muoto.
visuel de l'ancien projet la cité de réalité virtuelle. Crédit photo : agence Muoto.


La plupart des projets relatifs au 42e RT du quartier Ferrié se poursuivent. ” Il a vocation à accueillir le pôle services publics, ainsi que des entreprises. “ La construction d’une EPHAD (équivalent d’une maison de retraite) et le développement d’un pôle santé est toujours d’actualité.

En revanche, l’implantation de la cité de la réalité virtuelle est remise en cause. “ On souhaite revoir l’enveloppe financière et la localisation“, annonce le maire. Actuellement budgété à “18 à 19 millions d’euros“, le projet pourrait être réduit de moitié, selon François Zocchetto. La cité serait alors implantée à la technopole. Des discussions sont en cours avec le conseil régional, maître d’ouvrage en la matière. Le changement de plan induira-t-il un retard ? “Le nouveau projet pourrait se terminer avant le précédent”, évoque François Zocchetto.

Pour Laurent Chrétien, directeur du projet, le choix de la Technopole est pertinent. ” C’est plus proche des entreprises, des ressources technologiques et étudiantes. Il y a une convergence des sites sur place que nous n’aurions pas eu au 42e. L’important est que cela serve plus rapidement au développement économique.” Le bâtiment serait moins grand. L’architecture moins ambitieuse. Toutefois “le projet reste le même”, indique Laurent Chrétien. Certains outils, déjà présents à la Technopole, comme les bureaux de certaines start-ups, n’intègreraient finalement pas la nouvelle construction.

Au sein des start-ups, certains entrepreneurs hésitent à s’exprimer. A Genius Mundi, Mariela Reyes-Voirgard attend de voir. “Tout dépend du projet prévu, de quelle manière il est pensé.” Elle voit un aspect positif dans l’emplacement de la Technopole, consacrée aux entreprises innovantes. “On peut intégrer d’autres domaines qui ne sont pas liés à la réalité virtuelle. C’est un atout de réussir à rassembler différents secteurs.” En même temps, elle trouve l’abandon du 42e RT “dommage.” ” C’était un espace qui pouvait être intéressant avec un bâtiment qui représentait la réalité virtuelle et qui rassemblait les labos.” Sur certains points, le projet l’inquiétait aussi. ” En lui-même, il était bien pensé. Mais il n’y avait pas assez de vision d’ensemble au niveau des quartiers.” Elle craignait l’éloignement du centre-ville et des transports.

A Cartage, qui lie généralement réalité virtuelle et patrimoine, le changement n’a pas vraiment d’impact. “Pour une entreprise comme la notre, cela ne change pas grand chose. Nous ne nous considérons pas comme une start-up “, indique Alain Brochen.

Des travaux

“On va poursuivre la construction de la nouvelle école Val de Bootz et Pommeraies. Elle devrait être opérationnelle à la rentrée 2015″, indique François Zocchetto. La municipalité prévoit aussi l’extension du dojo des Francs-archers, du hangar Vol à voile à Beausoleil, ou encore du gymnase Pascal Ménard, au Bourny. La rénovation du petit théâtre Jean-Macé est aussi au programme.

Logements

Réintroduire de nouveaux logements est aussi dans les cartons de la municipalité. ” Je ne veux pas d’une ville à l’américaine. Il y a une tendance naturelle si on intervient pas : le centre-ville se dépeuple, les gens vont s’installer à la périphérie”, annonce le maire. Il ne prévoit néanmoins pas de construire de nouveaux édifices. ” Notre priorité pour les logements sociaux est la réhabilitation. Il n’y a pas de nécessité de construire de nouveaux parcs”, indique François Zocchetto.

Sécurité

Le déménagement de la police municipale du quartier Ferrié à l’angle de la rue Amboise-Paré et du Pont-de-Mayenne est prévu pour la mi-septembre. Concernant la vidéo-protection dans la ville, une étude est lancée “sur la base des expériences menées dans les villes comparables à Laval.” Différents systèmes (filaire, par ondes) sont à l’étude.

Le centre Murat fait l’objet d’une attention particulière. “On veut rétablir la sécurité et la propreté. Des patrouilles sont prévues.”

Laval, 53

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine