Laval Rhumantik : il rappe pour les « enfants de demain »

Rhumantik, alias Belkacem Macloux, sera en concert à 6nergie, le vendredi 24 octobre, lors de Jeunesses de karactère. La soirée met en avant les artistes locaux.

17/10/2014 à 20:23 par sophiebouchet

IMG_7788.jpg

Arrivé à Laval il y a trois ans, Belkacem Macloux, de son nom de scène Rhumantik, égrène ses rimes et ses textes, décidé à vivre de la musique.
Il a commencé son projet musical quand il vivait dans l’Allier. Il était alors âgé d’environ 18 ans. Depuis, il a roulé sa bosse, s’est produit en concert, notamment en première partie de Tonton David, Pierpoljak et il a sorti un album : Lambeaux d’espoir. Avec environ 80 chansons dans son répertoire, il poursuit sa route. Samedi 24 octobre, il présentera ses chansons lors de la soirée 6nergie, à la salle polyvalente. Il rejoint les spectacles amateurs programmés (danse, hip-hop…) avant le spectacle de danse professionnel : Mad Men.

Un moyen de s’exprimer
Âgé de 33 ans, Rhumantik a pratiqué différentes formes d’art avant de se concentrer sur la musique. Danse, théâtre… Dorénavant, c’est l’écriture  de paroles qui occupe son temps. Il a confié la composition des musiques à son comparse Lavallois, Dhach, qui officie dans l’association French Underground.
Dans ses paroles, Rhumantik s’intéresse aux questions de société. « J’ai une chanson qui s’appelle Femmes battues, par exemple. Je parle de ce que je vois. Le mieux pour échanger et faire réfléchir, c’est le discours », affirme le chanteur. Militant, Rhumantik s’attache à dénoncer la violence, le racisme, les inégalités, mais aussi les failles qui existent parfois dans les institutions.
L’une de ses chansons, Enfant de la DDAS, parle des « séparations abusives entre les enfants et leurs familles. Parfois, c’est légitime, mais dans certains cas, non. » Lui-même s’estime victime de ce phénomène. Il mène des actions avec une association à ce sujet.

Des textes militants
Cette expérience a façonné sa pratique musicale. Dès son adolescence, l’écriture est un moyen de « se défouler, de s’exprimer.» Une voie qu’il cherche à promouvoir auprès des jeunes. Aujourd’hui, il travaille aux côtés d’écoles (à l’école Charles-Perrault cette année) pour mener des ateliers, et s’investit dans des associations pour rassembler les familles, ou encore pour lutter contre les maladies.

Aux origines du rap
Il veut revenir à l’origine du rap : rythm and poetry. « Du rythme et de la poésie ». Loin des groupes bling bling, il veut défendre une musique qui parle de la vie. « J’ai quelques chansons festives, mais je parle aussi du côté sombre de la vie et je chante pour les enfants de demain. » Actuellement, il recherche des musiciens pour former un groupe.
Prochainement, il espère sortir un nouvel album, toujours autoproduit. Il prépare de nouveaux clips. Il est également candidat sur le tremplin les Emergences.

Pratique : Son album est disponible à la bibliothèque Albert-Legendre.

Soirée 6nergie, vendredi 24 octobre, à 20h30 à la salle polyvalente. Gratuit dans la limite des places disponibles. Spectacles amateurs de musique et de danse (hip-hop, salsa, etc.) avant le spectacle professionnel de la compagnie Chute Libre : Mad Men.

Laval, 53

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine